Friday, 7 February 2014

La Lettonie, sésame pour Schengen

Les Chinois achètent massivement des biens immobiliers en Lettonie, raconte le quotidien lituanien Lietuvos Rytas, car ils obtiennent ainsi un sésame pour bénéficier d’un permis de séjour Schengen et pouvoir circuler dans toute l’Union européenne. La loi qui le permet a été initiée par un oligarque letton en 2010, comme un moyen de sortir de la récession que connaissait alors la Lettonie et qui a particulièrement affecté le secteur immobilier. 

Elle prévoyait en échange d’investissements dans l’immobilier, dans des sociétés ou en déposant des fonds à la banque, de bénéficier d’un permis de séjour.
En 2011, 1500 personnes en ont bénéficié et en 2013, 3500 personnes ont déposé des demandes. Si au début, ce sont surtout les Russes qui en ont profité, les Chinois ont aujourd’hui pris le relais et sont de plus en plus nombreux à s’installer en Lettonie. Les Russes continuent de privilégier les résidences luxueuses de Riga et du bord de mer, les Chinois choisissent eux des petites villes de province. 

Mais ce n’est pas sans conséquence : cette question des permis de séjour est l’un des facteurs qui a fait vaciller la coalition l’année dernière. Les partis nationalistes sont contre et ont menacé de se retirer. Les Russes font grimper les prix et une menace de colonisation moderne se fait craindre.  Des tentatives de restriction des permis a été lancé. En 2014, seuls 800 pourront être délivrés. Mais le président a opposé son veto. 

Pour certains fonctionnaires, peu d’étrangers acquérant des biens cherchent en fait à obtenir un permis de séjour, car beaucoup sont en fait originaires de l’UE.  Et les Lettons en fait prennent volontiers l’argent étranger. Les partis nationalistes eux sont en mode répétition, ne sachant que scander les russes arrivent.

(synthèse par Marielle Vitureau, à Vilnius)

1 comment:

  1. L'aire européenne se vit sous divers modes !

    ReplyDelete