Wednesday, 1 January 2014

Roumanie-Bulgarie : Bienvenue sur le marché européen du travail !

Depuis le 1er janvier 2014, Roumains et Bulgares ont un accès libre au marché du travail au sein de toute l’Union européenne. Cet élargissement a été marqué au Royaume-Uni par une campagne de presse furibonde.

Courrier International a publié ce matin l'article d'Adevărul, traduit en version soft. Moins longue.

Que j'aime beaucoup, surtout parce qu'il prouve que toute cette chasse aux Roumains et Bulgares a été surtout une instrumentalisation des peurs de Britanniques...entreprise avec succès par un large panel de journaux, dont The Sun, de (la si peu blanche et correcte) Albion !

A relire sur Presseurop :

1 comment:

  1. Tout ça est magnifique. La Lettonie aussi elle est entré dans la zone de libre-échange des corps. Or, ce petit pays a connu une "reprise" étonnante: 8% dans le PIB pro-capita. Sauf qu'elle est faite par moitié de la chute de la population, car les Lettons s'enfuient de son pays. Magnifique, magnifique!
    Si on n'oublie pas l'arithmétique (vous savez, l'ennuyante discipline selon laquelle 2+2=4, et ça suffit), chaque immigrant est en même temps un émigrant. Si on voit les choses du point de vue de l'émigration, on découvre, hélas!, qu'un tas de personnes abandonnent son pays (de l'est, ou de la "périphérie", ça veut dire du Club Med, car l'Irlande est elle aussi dans la Méditerranée, vous savez?), ce qui veut dire détruire irréversiblement ces sociétés. Exactement ce qui s'est passé en Italie avec son Midi, qui était une fois plus riche du Nord.
    Mais tout ça est quand même magnifique. Il faut être raciste pour le nier.

    ReplyDelete