Friday, 10 January 2014

Européens, face au racisme, faites l'amour, pas la haine !

Devant le scandale provoqué par les propos tenus lors de ses spectacles (ou plutôt meetings antisémites ?) par l’humoriste français Dieudonné, scandale culminant par l’interdiction, jeudi 9 janvier, par le spectacle prévu à Nantes, un écrivain et professeur universitaire roumain, Marian Popescu, spécialiste en théâtre, en arts visuels, se désole. Pour lui, comme pour Pascal Bruckner, la haine ne peut pas être interdite par décret…Et il note sur son blog sur Adevarul :
il semblerait que le tant loué comportement civilisé des Européens s'étiole dès que les libertés permettent aussi à d'autres de venir dans leurs pays. Surtout lorsque le comportement des arrivants laisse à désirer, c’est vrai aussi. Les structures européennes semblent faillir à gérer efficacement la propagation de tels discours incitant à la haine. Les pays nouveaux-venus dans l'UE se retrouvent périodiquement dans ces "braquages" des systèmes démocratiques. [...] Mais le ressentiment, le mépris ainsi générés alimentent le courant négatif d'opinion qui est absorbé par le discours politique extrémiste. Tout se passe très vite car la haine, contrairement à l'amour, se propage beaucoup plus rapidement. Et elle se reflètera dans les votes. Il est troublant d'entendre, aujourd'hui, en Europe, ce cri: "Haïssez-les. Ils sont Juifs, ils sont Roumains, ils sont...". Qu'y a-t-il à faire ? Que pouvons-nous faire ?
Réagissant à la polémique autour de Dieudonné, Joëlle Meskens, correspondante à Paris du quotidien Le Soir, de Bruxelles, affirme aussi, dans une interview accordée à Courrier International, que
la liberté d’expression s’arrête là où commence la haine de l’autre.

Sur Presseurop, vous pouvez lire un autre texte sur le même sujet, signé par Marian Popescu .

3 comments:

  1. C'est un grand débat actuellement en France : les Guignol de l'Info le range parmi les spectacles à suivre en ce début d'année "Valls/Dieudonné sur toutes les chaînes"… Comment cela est-il perçu chez nos voisins ?

    ReplyDelete
  2. I would be on the side of Joëlle Meskens on this suject even if these bans might show how perverted the french society has become (thanks Mme Le Pen) and therefore produce a different result from what's expected. Give a finger and soon it's your arm which is gone, it never fails. Valls took a great risk and assumes it, time will tell if he was right and our arms still there. On the other side, in terms of freedom of speeches, interests in geopolitics and world peace, nobody should be censored by criticizing Israël or any other state enforcing tendencious foreign policies.

    ReplyDelete
  3. Also, I found out that this Dieudonné is frequently associating the Jews with financial wealth and accusing them of building fortunes on the back of the weakest. This information is as false as in the 30's in another country but in what I am concern, I can't stop thinking about all these stigmatizations on the so-called richs, read on presseurop and elsewhere and I find it just as dangerous for the cohesion of our societies. Antisemitism is about a false perception monitored by envy, at first.

    ReplyDelete