Saturday, 21 December 2013

Désarmante Europe

"L'Europe se désarme et elle a tort", récite l'éditorial du Monde daté du 22 décembre, au lendemain du Conseil européen de Bruxelles, consacré en partie à la défense européenne. Pour le quotidien parisien,
Pour la première fois depuis 2008, les Européens ont discuté d'affaires de défense, alors qu'ils sont censés être dotés d'une politique de sécurité commune depuis la fin des années 1990. Il faut croire que le sujet les préoccupe peu. […] Dès lors, il ne faut pas s'étonner si le chapitre défense, à l'ordre du jour du Conseil européen des 19 et 20 décembre à Bruxelles, n'a guère inspiré les Vingt-Huit. […]

La version réaliste de l'événement est que les Européens sont toujours aussi divisés en matière de défense. Entre intérêts économiques nationaux et protection traditionnelle de leur souveraineté, la coopération, pour ne pas parler de mutualisation des moyens, est des plus limitées dans la fabrication d'armements. De vision stratégique commune, il n'y a pas non plus. Comme si le fait que la Centrafrique puisse devenir le champ clos de massacres de grande ampleur ne concernait pas les pays européens, pas plus que la nécessité d'empêcher la prolifération djihadiste dans le Sahel, pour ne rien dire d'une éventuelle action commune au Proche-Orient.

Tout est lié. Il n'y a pas de programme d'équipements militaires communs à long terme parce qu'il n'y a pas de vision stratégique commune correspondante – au-delà de vagues déclarations d'intention. […]

Dans le monde d'aujourd'hui, tout le monde réarme – Chine et Russie en tête – ou maintient un budget de défense important – comme les Etats-Unis. L'Europe, elle, désarme. En budget cumulé, les Vingt-Huit représentent encore, ensemble, la deuxième dépense militaire du globe. Mais plus pour longtemps : depuis 2008, les Européens ont, en moyenne, diminué de 10 % les budgets qu'ils consacrent à la défense.
Bref, conclut le journal, "on en revient toujours à cette absence de perception commune des besoins stratégiques de l'Europe. Ou plutôt à cette opinion majoritaire au sein des Vingt-Huit qu'il n'y a pas de vraie menace sur l'Europe." Une idée jugée "fausse, absurde et irresponsable."

2 comments:

  1. Au moins dans cette non-politique il y a une logique !

    ReplyDelete
    Replies
    1. je n'ai pas écrit ce qui est affiché ! mais
      au moins dans cette non-politique, il y a une logique ! et en minuscules…
      c'est bizarre ce truc

      Delete